La Province des dominicains de Toulouse aujourd'hui

La province dominicaine de Toulouse compte en France six communautés: Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse, Sainte Baume.  A quoi il faut ajouter une maison à Saint-Denis de la Réunion et la fondation en Haïti à Port-au-Prince.

Une Province jeune

Avec près de 170 frères, la plupart (140) oeuvrent en France ; environ 30 sont à l'étranger ou hors métropole : Haïti, Pérou, Italie, Israël, Dom, Tom... Plusieurs évêques sont issus de ses rangs, notamment Mgr Brugues (évêque d'Angers nommé en 2007 Secrétaire de l'Éducation catholique au Vatican) et Mgr Legrez, évêque du Jura.
Les membres de la Province de Toulouse des dominicains sont plus jeunes en moyenne que le clergé français : 55 ans contre plus de 70 ans pour les prêtres diocésains. La moitié des 14 000 prêtres rattachés canoniquement à un diocèse en France sont âgés de plus de 75 ans, contre seulement 1/8e pour les frères dominicains.
Chaque année, des jeunes frappent à la porte de la Province. Depuis 2000, une trentaine l'ont intégrée en faisant leurs voeux religieux.

La  "Province d'origine" pour un projet toujours actuel

L'ordre des Prêcheurs est né dans notre région à l'occasion de la crise spirituelle du fébut du XIIIe siècle. Fondé par Saint Dominique (d'où le nom de dominicains), son projet a été de répondre au questionnement spirituel par la parole (prédication) et  le dialogue.
Cette passion d'ouvrir aux hommes des chemins de vie, de vérité et de liberté par la parole est le trait marquant de l'ordre. Elle oblige à une rencontre toujours renouvelée et sans crainte avec les préoccupations actuelles du temps afin qu'il n'y ait rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans le coeur et la parole du dominicain.

Famille dominicaine et Laïcs associés

La famille dominicaine s'étend largement au-delà  des couvents des frères dominicains. Les branches sont multiples: soeurs moniales (5 monastères dans notre Province), congrégations de soeurs apostoliques (une vingtaine de congrégations différentes), instituts séculiers, fraternités de laïcs (une vingtaine), fraternités de prêtres diocésains, équipes du Rosaire, hospitaliers du Pelèrinage de Lourdes... Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont ainsi associés au rayonnement des couvents.

Annonces